Chronique Le Coeur à l'échafaud de Emmanuel Flesch

Nathalie Iris Librairie Mots en marge (La Garenne-Colombes)

Avez-vous déjà été juré à un procès d’assises ? C’est ce à quoi vous invite Emmanuel Flesch dans son roman. L’accusé s’appelle Walid, c’est un jeune homme d’origine maghrébine qui a grandi « dans la banlieue » et qui est monté dans l’échelle sociale grâce aux études qu’il a faites. Aujourd’hui, il est accusé du viol de sa belle-mère. Le procès se déroule en apparence tout à fait normalement. Sauf que l’extrême droite est au pouvoir, que la peine de mort est rétablie et que si vous n’êtes pas « français de souche », vous êtes persona non grata. Alors, pour l’avocat de Walid, la partie est loin d’être gagnée. Les jurés hésitent, le procureur sait quelle doit être l’issue du procès et l’échafaud n’est pas loin. Ce fulgurant roman nous entraîne dans une réalité où la démocratie et la terreur ne font plus qu’un. Vous trouverez dans Le Cœur à l’échafaud du suspense, de l’amour, de la haine, de la compassion et surtout matière à réflexion. Attention, roman puissant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@