Chronique La Petite Barbare de Astrid Manfredi

NULL

Nathalie Iris Librairie Mots en marge (La Garenne-Colombes)

La Petite Barbare est un roman court et percutant qui démonte avec une précision horlogère les mécanismes de la violence en milieu urbain. Dans son premier roman, Astrid Manfredi nous emmène dans la prison pour femmes où est détenue la Barbare, qui a participé à la torture puis à la mise à mort d’un jeune Juif. Le lecteur participe à la vie quotidienne à l’intérieur de la prison, aux côtés d’autres détenues. Chacune raconte sa vie avant l’enfermement, comment elles en sont arrivées là. Elles racontent leurs rêves, aussi. Très vite, on voit combien la Barbare est différente des autres. Elle est très belle, sans pitié, sans sentiments, prête à tout et surtout au pire. C’est même grâce à cette attitude effroyable qu’elle va arriver à obtenir sa libération. L’écriture de ce livre est implacable. On rentre dans le mécanisme psychologique de cette jeune femme, que tout, finalement, conduisait à des comportements extrêmes : la banlieue, son milieu social, sa beauté même. Un livre qui en dit long sur la violence sans limites, un livre à vous glacer le sang, mais un livre à lire absolument.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@