Chronique Bientôt viendront les jours sans toi de David Trueba

Nathalie Iris Librairie Mots en marge (La Garenne-Colombes)

Devenir orphelin de père, même lorsque cela vous arrive à 40 ans, comme c’est le cas pour l’auteur espagnol David Trueba, est une épreuve difficile. C’est ce moment particulier de sa vie que nous relate l’auteur, en passant par le truchement d’un personnage imaginaire, un musicien qu’il nomme Dani Mosca. Ce dernier a entretenu des relations houleuses avec son père, mais à présent que celui-ci est mort, Dani porte un autre regard sur ce qu’il a pu vivre avec lui. C’est une des raisons pour lesquelles il décide de rapatrier le corps de son père dans son village natal. Le livre raconte ce voyage inhabituel, à la fois physique avec le cercueil du père sur les routes, mais aussi un voyage intérieur, car c’est l’occasion pour Dani de revenir sur les moments passés avec son père. David Trueba a l’art de nous faire sourire. C’est un rire de tendresse, un rire de regrets, un rire qui prouve que la mort n’éteint jamais l’amour.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@