Chronique C’est le métier qui rentre de Sylvie Testud

Nathalie Iris Librairie Mots en marge (La Garenne-Colombes)

L’incroyable histoire d’une jeune réalisatrice qui refusait de rester coincée entre une productrice hystérique et un milieu hostile : ou comment réussir quand on a du talent et qu’on le sait (ou presque).

Qui est Sylvie Testud ? Une romancière, une réalisatrice, une comédienne ? On sait qu’elle a tous ces talents, et en plus, elle sait nous captiver dans chacun de ces domaines. Dans son dernier livre, Sylvie Testud met en scène une jeune femme qui rêve de réaliser son premier film. Dans le monde du cinéma, rien n’est simple : c’est un univers de paillettes, d’argent, où se côtoient des personnalités aussi complexes que talentueuses, et il va donc falloir que Sybille se débatte avec tous ces obstacles. Elle n’a pour elle que sa bonne foi, son indéfectible volonté de réussir et, surtout, elle y croit. Alors, quand Gudrund l’appelle, elle saute de joie. Cette femme au nom de walkyrie, la soixantaine bien entretenue, est une vraie caricature de la productrice telle que l’on peut l’imaginer : hystérique, maltraitant ses collaborateurs, soufflant constamment le froid et le chaud, changeant sans cesse d’avis et formant un duo diabolique avec Blaise, son compagnon. Quels sont les atouts de Sybille pour réussir ? Son entourage : Chacha, sa meilleure copine, Raoul, son fils, Adrien, son mari. Côté professionnel, elle possède l’ambition requise dans ce genre de projet, et l’intention féroce de réaliser son film. Ses capacités de travail et d’adaptation lui permettront-elles d’arriver à ses fins ? Jusqu’où sera-telle prête à aller pour voir son nom à l’affiche ? Avec drôlerie et tendresse, Sylvie Testud raconte les pérégrinations de Sybille, ses compromis, ses batailles pour aboutir à « quelque chose ». Mais toutes les batailles sont-elles bonnes à mener, permettent-elles de gagner une guerre ? Il y a bien sûr de l’exagération, dans ce roman, mais c’est un roman, n’est-ce pas ? Bravo, Sylvie Testud, et ne nous en veuillez pas de rire aux dépens d’une héroïne qui pourrait vous ressembler un brin…

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@