Chronique Une partie de chasse de Agnès Desarthe

Par Aurélia Durandal Librairie Liragif (Gif-sur-Yvette)

Dans ce roman énigmatique et non dénué d’humour, la romancière confronte son héros au labyrinthe de ses souvenirs ; épreuve au terme de laquelle, il deviendra un homme.

Pourquoi avoir accepté cette partie de chasse ? C’est ce que demande Tristan. Non seulement l’idée de tuer un animal lui répugne, mais il ne ressent pas non plus la fraternité virile qui anime ses compagnons. C’est pour Emma qu’il est venu. Emma qui veut qu’il s’intègre aux autres villageois. Ce qu’il ne perçoit pas, c’est que derrière cette demande réside un enjeu plus grand : qu’il abandonne sa sensibilité pour devenir un homme comme les autres, brutal et impulsif, seule manière de sauver son couple. Très vite, les quatre compères sont interrompus quand l’un d’eux est blessé. Tandis que deux des personnages partent chercher des secours, Tristan est chargé de rester. Ce que les chasseurs ne savent pas, c’est que dans sa besace, le jeune homme cache un lapin sur lequel il a tiré accidentellement. S’engage alors entre l’animal et Tristan une conversation qui permettra à ce dernier de se ressaisir les rênes de son existence. Une tempête s’abat sur la forêt alors que Tristan se plonge à l’intérieur de lui-même. Au terme de ce voyage existentiel, le jeune homme irrésolu sera sauvé.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@