Chronique Manuel d’écriture et de survie de Martin Page

Aurélia Durandal Librairie L’Œil au vert (Paris 13e)

C’est sous le patronage de Rilke et de ses Lettres à un jeune poète que se place Martin Page pour écrire ce Manuel d’écriture et de survie qui tient autant de l’essai littéraire que de l’autoportrait d’écrivain. Un auteur, Martin Page, répond aux lettres d’une jeune écrivaine en devenir. Outre les nombreux conseils d’écriture qu’il lui prodigue, c’est l’occasion pour lui de poser une définition de l’écrivain, d’aller au-delà des clichés afférents à ce métier. Il montre combien le chemin peut-être difficile pour dépasser ses doutes ou le sentiment d’imposture, mais que malgré la peur de l’échec, le plaisir d’écrire est bien ce qui anime les vrais auteurs. Il s’agit pour Martin Page de désacraliser le statut d’écrivain, cet artiste déconnecté de la vie réelle, pour le replacer dans une réalité plus prosaïque. Non sans humour, il nous décrit les affres de ce métier, qu’elles soient d’ordre matériel ou existentiel, sans jamais sombrer dans le misérabilisme. Bien au contraire, cet essai lumineux ne cesse d’encourager à faire tomber les barrières pour rendre la littérature accessible à tous, car « non seulement la littérature est source de plaisirs et de connaissances, mais elle sauve des vies ».

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@