Chronique Quarante tentatives pour trouver l’homme de sa vie de Rachel Corenblit

Aurélia Durandal Librairie L’œil au vert (Paris 13e)

Si les femmes ont depuis longtemps conquis leur indépendance, il n’est pas facile d’être célibataire : d’un côté le regard des autres et de l’autre les affres de la solitude.

Quand Lucie a quitté Pascal il y a trois ans, cela semblait la seule solution possible. L’amour avait cédé sa place à l’agacement et surtout il lui renvoyait une image d’elle qui l’empêchait de vivre. Qui aurait cru pourtant qu’il serait si difficile de le remplacer… Passée l’euphorie de la liberté, les doutes s’insinuent et la solitude commence à peser. D’ailleurs, la société dans laquelle elle vit ne cesse de rappeler Lucie à son statut, de la table des célibataires aux mariages, aux regards interrogateurs des autres ne cessant de rappeler que le temps passe, sans parler de tout ce qui promeut la vie à deux. Lucie ne lésine pas pour trouver l’âme sœur : des cours de yoga, salsa et autres activités censées permettre de nouer des relations, en passant par les sites de rencontres et même… une lettre à un agriculteur de la téléréalité. Faut-il être tombé bas pour en arriver là ? Pas si sûr. Ne redoutons-nous tous pas de finir seul, sans amour ? Ce qui est certain, c’est que Rachel Corenblit manie la dérision et le cynisme comme personne, faisant de ce roman, en apparence léger, une très bonne chronique de notre vie moderne, si drôle et si vraie parfois qu’on voudrait le lire à voix haute.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@