Chronique Sauve qui peut la vie de Nicole Lapierre

  • Nicole Lapierre
  • Coll. «Coll. « La librairie du XXIe siècle »»
  • Seuil
  • 27/08/2015
  • 248 p., 17 €

Aurélia Durandal Librairie L’Œil au vert (Paris 13e)

Certains connaissent peut-être Nicole Lapierre pour ses enquêtes de sociologie. Elle nous revient avec un livre étrange, inclassable, mais terriblement nécessaire. S’il débute par les portraits de sa mère et de sa sœur, qui se sont suicidées pour des raisons à jamais obscures, et par la description de son père, un Juif polonais exilé en France où il est devenu médecin, il n’en demeure pas moins qu’elle puise au sein de ces épisodes tragiques la matière à penser un univers romanesque. De ces fêlures, de ce passé qui s’est transmis en silence, elle rejette la tentation de la victimisation. Au contraire, elle dirige son regard et le nôtre sur ce qu’il y avait de profond, de vivant, au sein de ces personnes. Sa famille, de même que tous ceux qui auront connu un sort aussi tragique, sont les héros de son texte. Les réduire à un destin unique est une criminelle aberration. Ce sont ces barrières que Nicole Lapierre nous enjoint à faire reculer.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@