Chronique Les Fantaisies de Baliverne de Richard Marnier

Aurélia DURANDAL (L'oeil au vert - 75013 Paris)

Gare à Baliverne le serpent à sornettes qui, quand il a un petit creux dévore tout le monde sur son passage… jusqu’à ce qu’il tombe sur une taupe très maligne !

 

Baliverne est un serpent, un serpent à sornettes. Attention à vous si vous ne connaissez pas cette race redoutable de reptiles qui sont prêts à tout pour dévorer leur proie, comme se transformer en sssameau à trois bosses ou en sanglier-céros. Vous ne me croyez pas ? Pourtant la souris, la grenouille et leurs amis se sont laissés prendre aux sornettes de ce coquin de Baliverne. Seule la petite taupe a été plus maligne. Elle a flairé les mensonges dans le discours du serpent et a deviné que la menace de la chouette l’aiderait à rendre leur liberté à ceux qu’il a avalés. Mais notre histoire ne s’arrête pas là. Baliverne devient l’ami de ceux qu’il a tenté de dévorer en créant pour eux Les Fantaisies de Baliverne, un spectacle où il peut laisser aller son énergie transformiste tout en amusant les autres.
Un album qui se dévore autant avec les yeux que les oreilles, puisque l’auteur et l’illustratrice ont travaillé de concert pour nous étonner. Tandis que l’on s’amuse des allitérations reptiliennes et des onomatopées qui rythment le récit, on est surpris par les métamorphoses de ce Baliverne capable d’épouser toutes les formes. Un livre aussi facétieux qu’esthétique à découvrir sssur-le-champ.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@