Chronique Oliver et les îles vagabondes de Philip Reeve, Sarah Mcintyre

Aurélia Durandal LibrairieL’Œil au vert (Paris 13e)

N’écoutant que leur goût pour l’aventure, les parents d’Oliver, explorateurs de leur métier, partent explorer les îles au large de leur maison. Très vite, Oliver prend conscience que ces dernières ont disparu et que pour retrouver M. et Mme Crisp il va devoir se lancer dans l’aventure. Si vous trouvez étrange que des îles apparaissent et disparaissent, c’est que vous n’êtes pas encore familiers des îles vagabondes, ces morceaux de terre qui se déplacent sans cesse à travers les océans et pour qui l’événement le plus important est la nuit des perruques, lors de laquelle l’île qui a amassé les plus beaux objets sur sa surface émergée devient le chef de toutes les autres. Pour retrouver ses parents, Oliver sera aidé de l’une d’entre elle, la timide Falaise, d’un goéland grincheux et d’une sirène myope. Ce sera l’occasion pour Oliver de se découvrir un goût insoupçonné pour l’aventure. L’humour et la fantaisie autant que les illustrations font de ce roman un vrai bon moment de lecture. Vivement la suite !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@