Chronique Popcorn Melody de Émilie de Turckheim

Aurélia Magalhaes Libraire

À Shellawick, ville perdue du désert du Midwest, la vie des habitants s’est figée tragiquement. Le maire et son frère tiennent leur avenir entre leurs mains. Tom Elliott est le seul à être allé à l’université. Alors qu’il aurait pu partir, il ouvre un supermarché, « Le Bonheur », moins pour s’enrichir que pour y accueillir les habitants qui se succèdent à l’occasion d’une commission. Il aime les observer, les écouter se raconter car « chaque vie est un roman ». Les anecdotes glanées lui servent à écrire l’œuvre de sa vie. Émilie de Turckheim nous offre ici un « roman américain ». Au même titre que les contes, le western est devenu un réservoir de l’imaginaire. Ses métaphores étranges renversent notre manière de voir le monde : au sein de cette réalité où beaucoup de choses vont mal, tout est lié : de la disparition des Indiens d’Amérique à celle des bisons, en passant par l’effondrement du commerce. Notre capacité de résistance ne dépend pas seulement de l’argent dont nous disposons, elle est liée à notre capacité à rêver le monde.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@