Chronique Les Morues de Titiou Lecoq

AURÉLIA MAGALHAES, Librairie L'Œil au vert, Paris

Avec ce roman rafraîchissant, Titiou Lecoq signe d’une main de maître son entrée en littérature. On y suit les tribulations d’une bande de trentenaires aux prises avec des questions existentielles dans lesquelles chacun se reconnaîtra sans doute. Mais attention, il ne s’agit en aucun cas d’un roman bobo ou générationnel. Le ton mordant sert un propos souvent profond. L’intrigue prend d’abord l’allure d’un roman policier : Ema, jeune journaliste, cherche à comprendre ce qui aurait pu motiver le suicide de sa meilleure amie. À sa manière, elle mène une enquête qui la propulse sur un terrain politico-économique dont elle ne maîtrise pas tous les codes. Atterré, le lecteur découvre certaines décisions gouvernementales révoltantes. Mais là où le roman est touchant, c’est dans le questionnement des personnages sur leurs propres contradictions. L’amitié tient une place prépondérante et salutaire. Voici un roman qui mêle réflexion, humour et suspense : un vrai bonheur de lecture !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@