Chronique Une si jolie petite fille de Gitta Sereny

NULL

Aurélia Durandal Librairie L’Œil au vert (Paris 13e)

En 1972, Gitta Sereny avait écrit un premier livre sur ce fait divers terrible qui avait marqué l’Angleterre des années 1960. Elle se demandait comment une enfant de 11 ans avait pu assassiner deux garçonnets de 3 et 4 ans. La journaliste décide de se pencher sur le sujet en 1995, persuadée que tout n’avait pas été dit au moment du procès. Elle retrouve Mary Bell, qui, libérée de prison à 21 ans, a tenté de refaire sa vie. Elle est devenue une mère de famille épanouie et responsable, même si au fond d’elle-même demeure une part d’ombre. C’est ce retour vers l’horreur de ce qui fut l’enfance de cette petite fille, qu’elles entreprennent de parcourir ensemble, non sans difficultéS. Évidemment, rien ne pourra effacer l’atrocité des actes commis par Mary Bell, mais Gitta Sereny s’efforce de comprendre comment une enfant peut en arriver là. Ce faisant, elle souligne les failles des systèmes éducatif et judiciaire britanniques, qui projettent une enfant dans le monde des adultes. L’ensemble forme un récit bouleversant autour du mal et de la rédemption.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@