Chronique Un travail comme un autre de Virginia Reeves

  • Virginia Reeves
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Carine Chichereau
  • Coll. «Coll. « La Cosmopolite »»
  • Stock
  • 24/08/2016
  • 344 p., 21.50 €

Charlène Busalli Librairie du Tramway (Lyon)

Alabama, années 1920. Roscoe raccorde clandestinement sa ferme au circuit électrique général sans le dire à sa femme Marie, qui croit qu’ils ont été raccordés en toute légalité. La ferme prospère pendant quelques années, jusqu’à ce qu’un drame survienne : un employé de la compagnie d’électricité s’électrocute en découvrant le transformateur de Roscoe. Celui-ci est envoyé dans la toute nouvelle prison de Kilby, perçue comme un modèle de modernité dans son traitement des prisonniers, mais qu’on découvre tout aussi inhumaine que n’importe quelle autre prison. La peine qu’y purge Roscoe est rendue d’autant plus difficile par l’indifférence de Marie, qui ne lui pardonne ni de lui avoir menti, ni d’avoir impliqué dans cette affaire leur ouvrier agricole Wilson, qui, étant noir, a été envoyé aux travaux forcés dans les mines. Un magnifique premier roman dont l’écriture gagne en force de page en page, servi avant tout par l’authenticité de ses personnages habités par des émotions complexes et contradictoires.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@