Dossier L’ABC des mots de Fany Perret

Aurélia Durandal Librairie L’Œil au vert (Paris 13e)

Quand on parle de livres pour enfants, on oppose souvent aux albums, qui racontent une histoire, les abécédaires et les imagiers. On oublie que, loin d’être antinomiques, ces livres se complètent : alors que les uns favorisent l’imagination, les autres apprennent à penser le monde qui nous entoure.

S’aventurer dans la jungle des livres jeunesse peut être compliqué quand on ne s’y connaît pas. Lequel choisir ? Didactique ou ludique ? Les enfants ont besoin de toutes sortes de livres parce que, chacun à leur manière, ils permettent de se développer et d’appréhender le monde. En l’occurrence, les abécédaires nommés autrefois « alphabets » ont bien changé depuis les manuels d’antan. On trouve aujourd’hui une multitude de livres allant du livre-objet, en passant par des albums poétiques ou drôles. Tous proposent de se familiariser avec les lettres et d’acquérir du vocabulaire de manière amusante. Les abécédaires sont une manière de sensibiliser les enfants au langage écrit. Même non-lecteurs, en observant le livre et ses illustrations, ils comprennent qu’il existe un lien entre la lettre et les mots. À la manière d’un imagier, Mon petit alphabet présente les lettres, suivies d’images commençant par celles-ci. Certains mots font partie du quotidien des petits, mais d’autres, plus difficiles, introduisent pour eux de nouveaux termes qu’ils peuvent se représenter grâce à l’image. Présenté sous la forme de mini-livres cartonnés, cet abécédaire est idéal pour les plus jeunes. Par sa manipulation facile et les dessins stylisés aux tonalités acidulées, cet ouvrage leur permet de s’approprier les livres et leur contenu. Autre livre-objet au concept intéressant, L’ABC des mots offre de jouer littéralement avec les lettres. Découpées dans un carton rigide, les lettrines sont amovibles. Si les plus petits se contenteront d’essayer de repositionner chacune à leur place, les plus grands pourront les mélanger pour former des mots grâce aux modèles figurant sur les pages de gauche. En plus d’être éminemment ludique, cet alphabet est un très joli objet que l’on a plaisir à regarder, tout simplement. Quand on commence à reconnaître les lettres, l’envie de déchiffrer se fait sentir. Certains abécédaires s’accompagnent de textes qui favorisent l’éveil à la lecture. Ainsi, Palette propose un Alphabet très original. Il s’agit des vingt-six pochoirs de Sonia Delaunay créés en 1968. Le texte de Béatrice Fontanel met en exergue chacune des lettres par une couleur et leur attribue une vie propre. Les nombreuses allitérations permettent d’en appréhender le son, qui est parfois différent en fonction de la place de la lettre dans le mot. Si des termes nouveaux apparaissent, le plaisir peut être de les prononcer en en imaginant la signification ou d’en découvrir le sens. On retrouve ce plaisir des jeux de mots dans le savoureux Abracadabrant Alphabet de Michel Leeb. Les lettres au caractère bien trempé évoluent dans le Square-des-lettres-en-folie, tandis que sur la page de droite, Lucile Placin leur tire le portrait en utilisant collages et peinture. Symbolisées par la même lettrine tout au long de l’histoire, ainsi que par les allitérations, il devient facile de se familiariser avec les lettres. Source de jeux tout autant que d’apprentissage, les abécédaires sont des livres essentiels pour les futurs lecteurs.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@