Chronique Une fille nommée Hamlet de Erin Dionne

  • Erin Dionne
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Sandra Lumbroso
  • Hélium
  • 07/05/2021
  • 256 p., 14.50 €

Céline Bouju Librairie Doucet (Le Mans)

Avec un tel prénom, il n’est pas difficile d’imaginer qu’Hamlet est une jeune fille spéciale. Pourtant, entre ses parents férus de Shakespeare, s’habillant et parlant comme à l’époque élisabéthaine, et sa sœur surdouée de 7 ans, Hamlet n’a, selon son propre avis, rien d’extraordinaire. Elle a surtout bien du mal à trouver sa place dans cette famille hors normes. Pour ne rien arranger, son année de 3e s’annonce mal. Hamlet doit en effet chaperonner Desdémone, sa petite sœur inscrite dans le même collège qu’elle. S’ajoute à cela de mystérieux origamis, d’horribles sessions de rattrapage en maths, un meilleur ami soudain amoureux, une intervention de ses parents dans sa classe, deux pestes qui tournent autour de Desdémone et un nouveau don pour réciter du Shakespeare. Hamlet doit faire face à de nombreuses difficultés. On déniche souvent des pépites dans les romans édités chez Hélium. Une fille nommée Hamlet en est une, assurément, qui nous offre une grande bouffée d’air frais.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@