Chronique On a perdu Raoulinho de Roland Martin, Nicolas Gallois

Céline Bouju Bibliothèque Médiathèque Médiathèque Sud (Le Mans)

On ne laisse pas assez la parole aux... vélos. Roland Martin l’a bien compris en choisissant comme narrateur de son livre une bicyclette. Celle-ci a d’ailleurs bien des histoires à raconter. Il faut dire que Valérie, sa propriétaire, vit dans une drôle de famille. Il y a Papilles, le papy fin gourmet passionné de trains miniatures, Alphonse, le papa victime d’un sens discutable de la mode, Fulberte, la maman hôtesse de l’air qui teste (et rate) toutes les recettes inspirées de ses voyages et Marguerite, l’insupportable lapine. Quant à Valérie, c’est une collégienne curieuse et dégourdie, enfin sauf quand Valentin et sa mèche blonde sont dans les parages. Cela ne va pas les empêcher, lui sur son skate et elle sur son vélo, d’enquêter sur la disparition de Raoulinho, la star de foot locale. Si le suspense, les découvertes culinaires et l’amour sont au rendez-vous, c’est l’humour et la bonne humeur qui l’emportent dans ce premier roman très réussi.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@