Chronique L'Enfant Océan de Maxe L'Hermenier

Céline Bouju Médiathèque Sud (Le Mans)

Après l’adaptation de La Rivière à l’envers de Jean-Claude Mourlevat, Maxe L’Hermenier propose de redécouvrir un autre titre incontournable de l’auteur, L’Enfant océan. Pour rappel, ce roman, version moderne du Petit Poucet, raconte la folle équipée de sept frères, les Doutreleau, qui fuient un père violent. Menés par Yann, le benjamin, muet mais débrouillard, ils font route vers l’océan. En chemin, ils croisent de nombreuses personnes qui, tour à tour, livrent le témoignage de leur rencontre avec les fugitifs. Transposer cette polyphonie n’était pas forcément aisé, mais le pari est tenu. Le découpage de la narration s’appuie sur cette alternance de voix, donnant ainsi beaucoup de rythme au récit de la cavale des enfants. Le dessin de Stedho est à la fois dur et âpre comme l’est la vie pour les Doutreleau, mais aussi léger et lumineux dans les bons moments de cette invraisemblable aventure.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@