Chronique Qui veut la peau de Barack et Angela ? de Guillaume Nail

Céline Bouju Librairie Doucet (Le Mans)

L’aventure surgit souvent quand on s’y attend le moins. Léa, qui pensait s’ennuyer ferme, se découvre soudain une âme d’enquêtrice et de défenseur de la cause ovine. Le Cotentin. Voilà où les parents de Léa ont décidé de passer quinze jours de vacances. Léa est dépitée et ne le cache pas. Elle qui rêvait de faire un stage de rugby et de poursuivre l’écriture de sa pièce de théâtre… c’est râpé ! Alors, en attendant que les jours passent, elle regarde tomber la pluie tout en se lamentant ostensiblement sur son sort, histoire que ses parents comprennent bien à quel point elle s’ennuie. Un soir, après une dispute, Léa claque la porte et se met à courir sous la pluie. Elle trouve refuge dans un hangar. C’est ainsi que, tapie dans un coin, elle assiste à une scène dont elle ne saisit pas vraiment la teneur, mais qui la plonge dans un indicible effroi. Après être parvenue à s’enfuir, elle tente de tirer au clair l’étrange affaire dont elle a été le témoin involontaire. Léa se retrouve sur les lieux du « crime » plus vite que prévu… puisqu’il s’agit d’un bâtiment annexe de la ferme où ses parents ont choisi d’aller faire du tourisme. Là-bas, elle fait la connaissance de Paul, le fils un peu naïf du propriétaire, qui va l’aider dans ses investigations. Avec ce premier roman, Guillaume Nail mêle adroitement humour, mystère, crise d’adolescence, génétique et moutons en danger. Résultat : une aventure engagée et décapante.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@