Chronique Ce n’est pas mon chapeau de Jon Klassen

Céline Bouju Librairie Doucet (Le Mans)

Après le très réussi Je veux mon chapeau paru l’année dernière chez le même éditeur, Jon Klassen récidive avec un nouvel album tout aussi drôle. Si l’auteur nous plonge cette fois dans les fonds marins, l’intrigue se noue, comme dans son précédent livre, autour de la disparition d’un chapeau. Un petit poisson décide de voler le chapeau d’un très gros poisson pendant que ce dernier dort profondément. Enfin, profondément… pas tant que ça. Le petit chapardeur est tout content de lui car il croit avoir dupé un naïf, et il fonce se cacher. Sauf que le gros poisson s’aperçoit très vite de la disparition de son couvre-chef ! Démarre alors une course-poursuite au fil des pages. On suit le petit qui croit avoir berné le gros, et on se rend compte que ce n’est pas le cas du tout. Soutenu par le graphisme efficace de Klassen, le décalage créé entre la narration et ce qui se passe réellement est à mourir de rire.

 

Lire aussi l'article d'Emma Jarret sur Je veux mon chapeau.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@