Jeunesse

Carl Norac

Poucette

Chronique de Isabelle Theillet

()

Fidèle à son goût pour les contes, Carl Norac rend un bel hommage à Andersen en revisitant Poucette. Et comme il sait toujours s’associer à de grands talents, le voilà en tandem avec Claire de Gastold qui réalise de somptueuses illustrations ! À quelques minces variantes près, l’auteur reste fidèle à l’histoire originale : Poucette, pas plus grande que le pouce, est enlevée par un crapaud qui veut la marier à son fils, puis par un hanneton qui, finalement, la trouve trop laide. Alors qu’elle est transie de froid, une souris la recueille, laquelle veut la marier à son vieil ami la taupe. Heureusement, Poucette secourt une hirondelle qui la sauve à son tour de cet horrible mariage. Elle rencontre alors un prince charmant à sa taille. Mais on est tout de même au XXIe siècle et Poucette ose enfin dire : « Puis-je passer une semaine de ma vie sans que personne ne me parle de mariage ? ». Merveilleux, non ?

Les autres chroniques du libraire