Littérature étrangère

Camilo Sanchez

La Veuve des Van Gogh

Chronique de Isabelle Theillet

()

On associe facilement Vincent Van Gogh à son frère Théo. Mais qui pense spontanément à Johanna Bonger, l’épouse de Théo ? Encore une femme injustement oubliée par la postérité et que Camilo Sanchez sort de l’ombre ! Depuis l’âge de dix-sept ans, Johanna Bonger tient un journal intime dont des extraits étayent le récit pour nous la rendre plus proche. Après le décès de Vincent, elle voit l’état de Théo se dégrader de jour en jour. Elle a alors un fils de six mois qu’ils ont prénommé Vincent en hommage à son oncle. Auvers-sur-Oise, la vie parisienne de cette fin de siècle, la relation forte entre Vincent et Théo, les liens avec les différents marchands d’art et peintres de l’époque, tout est rendu avec une grande précision grâce à des détails minutieusement choisis. Théo meurt à l’hôpital psychiatrique d’Utrecht à peine un an après son frère. Seule héritière de son œuvre, Johanna s’acharne à la faire reconnaître et à diffuser les lettres que Vincent adressait à Théo.

  • Camilo Sanchez
    Traduit de l’espagnol (Argentine) par Fanchita Gonzalez-Batlle
    Coll. «Coll. « Piccolo »»
    Liana Levi
    03/05/2018
    160 p., 7.50 €
  • Chronique de Isabelle Theillet
  • Lu & conseillé par
    10 libraire(s)
illustration

Les autres chroniques du libraire