Chronique Elle voulait juste marcher tout droit de Sarah Barukh

Isabelle Theillet Librairie Mots & Motions (Saint-Mandé)

Alice a 5 ans et habite avec sa nounou Jeanne une ferme à Salies-de-Béarn. Nous sommes en 1943. « C’est parce que c’est la guerre », est l’unique explication qu’elle reçoit sur ce qui se passe autour d’elle. Nous allons la suivre jusqu’en 1947, à Paris, après un séjour incroyable à New York, et nous attacher à cette courageuse fillette qui devra comprendre seule ce que le monde a traversé pendant toutes ces années. J’ai lu beaucoup de romans sur la Seconde Guerre mondiale. Ce qui fait l’originalité et la force de celui-ci, c’est l’innocence d’Alice : tout est vu à travers ses yeux d’enfant. Elle ne sait pas ce qu’est un « Juif », encore moins un déporté et un camp de concentration. La période de l’après-guerre lui permettra de découvrir qui étaient ses parents (bel hommage, au passage, aux résistants et aux photographes de guerre). Vous ne pourrez pas lâcher ce premier roman très touchant. Merci à Sarah Barukh pour sa générosité et son authenticité.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@