Chronique Myla et l'arbre-bateau de Isabelle Aboulker

Isabelle Theillet Libraire volante à Fontaine Passy (Paris 16e)

Les adultes ont toujours du mal à parler de la mort aux jeunes enfants. Il n’y a pas beaucoup de livres jeunesse qui abordent le sujet avec justesse et délicatesse. Mais voici enfin un projet musical de grande qualité qui permet de dédramatiser la disparition d’un proche, avec sept chansons faciles à interpréter.

L’histoire s’inspire d’un conte traditionnel chinois. Myla est très attachée à son grand-père. Elle aime se promener avec lui dans la forêt. Il lui a appris le nom des arbres, tant et si bien que la petite fille a inventé une chanson pour dire combien ils sont heureux de les regarder ensemble. Mais quelque chose tracasse Myla depuis que son chat est mort de vieillesse. Son grand-père, qui est de plus en plus âgé, pourrait-il disparaître aussi ? Ce dernier devine ses préoccupations et lui demande de ne pas être triste quand il mourra, car elle pourra penser à lui et lui parler, au milieu des arbres qu’ils aiment tous les deux. Et c’est ce qu’elle va faire après sa mort. Jusqu’au jour où elle croise des bûcherons avec une tronçonneuse qui ont besoin de bois de chêne pour fabriquer un bateau, le cauchemar pour Myla ! Mais elle se souvient que c’était le rêve de son grand-père de devenir marin et de partir sur un navire. Il lui avait aussi expliqué ce que l’on pouvait faire avec le bois des arbres, par exemple des meubles, des instruments de musique ou des coques de bateau. Une fois construit, le voilier reste immobile dans le port. Myla comprend qu’elle est sans doute la seule à pouvoir lui faire prendre la mer. Sans tout vous dévoiler, sachez que les cycles de la vie et de la nature sont bien représentés dans ce joli récit. Isabelle Aboulker écrit et compose des opéras pour les enfants depuis les années 1980. À l’origine, ce conte musical (qui s’appelle Myla comme sa petite fille) lui avait été commandé par l’Académie musicale de Villecroze et a obtenu le Prix de l’Enseignement musical, car il s’agissait aussi d’un projet éducatif avec des chœurs d'enfants. Les partitions et un matériel pédagogique sont d’ailleurs disponibles pour les enseignants. Le CD est inédit. Anne Baquet est au chant, entourée d’un magnifique trio de clarinette, violoncelle et piano. Des versions instrumentales permettent de reprendre les chansons en chœur. Les illustrations tout en finesse de Marie Leghima viennent compléter ce travail artistique très sensible.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@