Chronique La Fleur de l’illusion de Keigo Higashino

  • Keigo Higashino
  • Traduit du japonais par Sophie Refle
  • Coll. «Coll. « Actes noirs »»
  • Actes Sud
  • 05/10/2016
  • 352 p., 21.80 €
NULL

Isabelle Theillet Librairie Mots & Motions (Saint-Mandé)

Les ipomées jaunes existent-elles ? Et si oui, que cachent-elles ? Sujet principal de ce nouveau polar, elles ne manqueront pas de vous séduire. Higashino a encore frappé !

Votre lecture commence avec deux prologues déroutants : un meurtre sanglant dans une rue de Tokyo, puis une famille qui se rend au marché aux ipomées. Il vous faudra attendre la fin pour recoller les morceaux. La jeune Lino apprend que son cousin, promis à un succès certain au sein d’un groupe de musique, vient de se suicider. Elle-même un peu perdue dans la vie depuis qu’elle a arrêté la natation alors qu’elle était vouée à devenir championne olympique, profite de ce drame pour se rapprocher de son grand-père. Ancien chercheur en botanique, le vieux monsieur est passionné de jardinage et fait pousser toutes sortes de fleurs. Elle l’aide à construire un blog avec des photos de ses plantations. Il lui interdit cependant de montrer une fleur jaune qu’il vient de faire pousser. Quelque temps plus tard, elle trouve le corps sans vie de son grand-père. Elle constate que le pot de la fleur jaune n’est plus dans le jardin… Du policier qui patauge dans l’enquête tout en montrant beaucoup de résolution, à Sota, jeune étudiant en physique nucléaire qui aide Lino dans ses investigations, les personnages sont très attachants. À toutes fins utiles, notez que les fleurs ne mentent jamais.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@