Chronique Un monde flamboyant de Siri Hustvedt

  • Siri Hustvedt
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Christine Le Bœuf
  • Actes Sud
  • 03/09/2014
  • 416 p., 23 €

Isabelle Theillet Librairie Mots & Motions (Saint-Mandé)

Se lançant dans une sorte d’enquête universitaire, Hess tente de comprendre qui était réellement Harriet Burden après avoir lu en 2003 un étrange article rédigé par un certain Richard Brickman, sur cette artiste dont il ignorait totalement le nom. Harriet (Harry pour ses amis) commence par exposer ses œuvres à New York dans les années 1970 et 1980. Mais, déçue par l’accueil réservé à son travail, elle se renferme, s’effaçant peu à peu derrière son mari, le célèbre marchand d’art Félix Lord. Après la mort de celui-ci, Harriet se remet au travail. Dans son article de 2003, Burden révélait qu’elle avait montré ses œuvres lors de trois expositions en se dissimulant à chaque fois derrière un prête-nom masculin. D’après Burden, ces trois expositions très remarquées étaient ses propres créations et entraient dans un projet plus global appelé « Masquages ». Burden cherchait à prouver que le monde de l’art avait des préjugés antiféministes et que la perception que l’humain a du travail artistique est beaucoup plus complexe.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@