Chronique Les temps sauvages de Ian Manook

Coline Hugel Librairie La Colline aux Livres (Bergerac)

Tout commence par un empilement de cadavres, un yack, un cheval et, au milieu, un homme. Étonnant. Et ça continue avec un gypaète surnommé Voltaire, qui dépiaute une pièce à conviction (comprendre par-là : un corps), un conservateur de musée paumé dans la Zone Strictement Protégée du massif de l’Otgontenger, adepte des philosophes des Lumières, un moine Shaolin reconverti en avocat pour l’occasion. Détonnant. Après nous avoir plongés dans les bas-fonds d’Oulan-Bator avec l’excellentissime Yeruldelgger (Le Livre de Poche), Ian Manook continue à maltraiter ce cher commissaire pour notre plus grand plaisir et nous parle de cette jeunesse mongole qui, ne trouvant plus sa place dans un pays difficile, ne rêve que d’une chose : partir ! Magouilles, ripoux en tous genres, cadavres tombant du ciel, militaires intrigants et toujours l’ombre menaçante du tout-puissant Erdenbat… Ian Manook mène son intrigue tambour battant, avec un humour féroce et une efficacité redoutable. Et nous, on en redemande !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@