Dossier La Vie est une fumée de Félix Vallotton

Coline Hugel Librairie La Colline aux Livres (Bergerac)

Trop peu connu du grand public, Félix Vallotton est un artiste talentueux, moderne, étonnant et non dénué d’humour. « Il me semble que je peins pour des gens équilibrés, mais non dénués toutefois – très à l’intérieur – d’un peu de vice inavoué. J’aime d’ailleurs cet état qui m’est aussi propre. »

Une exposition au Grand Palais, c’est toujours un petit événement ! Jusqu’au 20 janvier, c’est Félix Vallotton qui est à l’honneur. Certains le connaissent pour son travail de gravure, d’autres pour l’abondance de son œuvre peinte. Incroyablement moderne (impossible de ne pas penser à Hopper quand on regarde sa « Loge de théâtre, le Monsieur et la Dame »), il n’a pas son pareil pour rendre hommage à la beauté des femmes et pour décrypter l’intime. Proche des nabis (Sérusier, Bonnard ou encore Vuillard), il s’est pourtant toujours démarqué de ses contemporains. Baguenauder dans les allées de cette magnifique exposition, c’est un peu comme regarder à travers les fenêtres de maisons du début du xxe siècle et assister à des scènes du quotidien ou à des instants volés. De nombreux livres sont sortis pour l’occasion. Prenons le temps de nous attarder sur quelques-uns d’entre eux, en commençant par l’incontournable catalogue de l’exposition, Félix Vallotton, le feu sous la glace, publié par la RMN, qui satisfera autant ceux qui auront eu la chance de voir les travaux exposés au Grand Palais que les autres. Après une présentation étoffée de l’auteur, le livre plonge dans l’œuvre en elle-même en suivant le découpage astucieux de l’exposition : « Perspectives aplaties », « Refoulement et mensonge », « Érotisme glacé », « Mythologies modernes »… Dans Félix Vallotton, les paysages de l’émotion, édité au Seuil, Bruno Delarue cible une période – entre 1895 et 1925 – pendant laquelle Vallotton a beaucoup voyagé, rapportant de ses périples croquis et photographies dont il s’est inspiré pour peindre de nombreux paysages. Cette étude permet de comprendre l’évolution de son travail, mais aussi sa vie, ses rencontres, ses errances. Présenté par Isabelle Cahn, commissaire de l’exposition, le Hors-Série Gallimard Découvertes constitue une excellente introduction au travail de Vallotton : « Vallotton n’est pas un observateur ordinaire de la vie parisienne mais un interprète facétieux de son spectacle saisi à travers des morceaux choisis ». Difficile de mieux dire pour entamer cette promenade artistique ! « La Vie est une fumée », chez Mille et une Nuits, est une sélection de lettres et d’écrits qui donnent à voir un homme sensible et drôle doté d’une certaine philosophie de la vie : « La nature ? Les idées ? On fait ce qu’on peut. Il faut bien, étant donné que les plus grandes idées sont courtes, aller souvent à la campagne, regarder l’eau couler sous les ponts et coucher de belles femmes sur son canapé. »

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@