Chronique La Guerre des pauvres de Éric Vuillard

NULL

Michel Edo Librairie Lucioles (Vienne)

VIe siècle en Allemagne. La diffusion massive de la Bible et plus particulièrement de sa traduction en langue vernaculaire, associée au vent de réforme religieuse qui souffle sur le pays, va voir arriver l’avènement d’un homme, Thomas Muntzer, qui, plus radicalement que Luther, va prôner, vociférer le désir d’une plus juste équité entre les hommes. Menant une vie de prêtre itinérant, il va porter auprès du peuple paysan et ouvrier une parole de colère et de revendication contre l’Église catholique et les puissants. Il prendra la tête d’une révolte paysanne qui sera réprimée dans un bain de sang. Lui-même sera torturé et décapité en forme d’exemple. Peu étonnant en fait que Vuillard s’empare de ce personnage. Après 14 juillet, Tristesse de la Terre, Congo ou L’Ordre du jour, il continue de faire ressurgir ces moments où le cynisme des tenants de l’ordre et la colère du peuple s’affrontent. La langue de Vuillard se fait ici éruptive pour dire la puissance de conviction d’un homme qui a cru à son combat jusqu’au jour de sa mort, d’un homme qui a pris parti contre le pouvoir en place dans un désir d’égalité révolutionnaire.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@