Chronique Et nos lendemains seront radieux de Hervé Bourhis

Au Fort de Brégançon, notre avenir – radieux ou funeste, selon les dés de l’insurrection ou de la reproduction politiques – se joue en présence de trois protagonistes : la présidente de la République française et deux stratèges politiques, Marion et Sylvain Duval, frère et sœur de cœur, de conviction et de chair (au carré). Usant d’une bichromie « anxiogène », comme la qualifierait la présidente, Hervé Bourhis compose avec maestria un thriller politico-environnemental. Et met au service de ce dernier son trait étonnant de précision dans l’expression que vous avez peut-être déjà apprécié dans Le Teckel ; une tendre pensée ici pour Jean-Pierre Marielle), où l’on devine parfois une parenté avec des collègues canadiens tels que Seth ou Chester Brown. Un drame antique va ainsi se dérouler une nuit d’orage, sans lumière, sans Internet et avec une sécurité défaillante, afin d’instaurer un populisme vert capable d’assurer la survie de l’humanité face au chaos écologique qui arrive : vive l’écologie totale !

François-Jean Goudeau I.U.T. de La Roche-sur-Yon

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@