Chronique Chromatopsies de Mr Q.

François-Jean Goudeau I.U.T. de La Roche-sur-Yon

Ce que disent, ce que veulent, ce qu’aiment nos corps, c’est ce que Quentin Zuttion nous donne à lire et à voir dans Chromatopsies. Vieux, jeunes, brisés, gras, délaissés, abusés, trop usés, indifférents, jouissant, ces corps qui sont les nôtres refusent – parfois – la loi du cœur. Et c’est troublant. Très troublant. Car la mise à nu est sans concessions, sans exclusion et parle des errements, des bondissements, des revirements – entre elles, entre eux, de l’enfance au crépuscule de l’existence – selon la chromatique des peaux, des chairs, des viscères. Les nôtres donc, mais aussi celles des autres. Et du mouvement exaltant et épuisant avec elles. Ou sans elles. Cette poétique crue de l’épiderme amoureux est adoucie par le dessin légèrement évanescent et forcément coloré de Monsieur Q (Quentin Zuttion) qui évoque parfois un métissage graphique entre Camille Jourdy et Bastien Vivès. Un roman graphique plaisamment dérangeant qui interroge la véritable couleur de nos émotions, de nos passions et de nos ecchymoses.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@