Chronique Kongo de Christian Perrissin, Tom Tirabosco

François-Jean Goudeau La Bulle-Médiathèque de Mazé

Impressionniste ? Oui. Kongo de Christian Perrissin et Tom Tirabosco – respectivement auteurs des indispensables Martha Jane Cannary (Futuropolis) et L’Œil de la forêt (Casterman) – est une bande dessinée aux contours et au « climat » mouvants, dont on retiendra pourtant longtemps la pesanteur oppressante, avec sa nature hostile et son colon barbare et cupide. Adaptation du récit de Joseph Conrad Au cœur des ténèbres (Folio), ce livre-traversée au cœur du tristement célèbre Congo belge est un autre voyage au bout de l’enfer, magnifié par une maîtrise narrative et plastique remarquable. Tirabosco y saisit, avec un trait plus sobre et plus profond qu’à l’habitude, la noirceur de l’âme de l’homme blanc. Conrad écrit dans une préface à son roman Fortune (Folio) : « Chacun de nous s’acharnait à capturer son propre rêve. Le lecteur pourra juger de notre succès. » C’est fait, messieurs. Impressionnant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@