Chronique Ulysse Wincoop de Benjamin Bachelier, Marion Festraëts

François-Jean Goudeau La Bulle - Médiathèque de Mazé

29 décembre 1890. Sur les berges de la rivière Wounded Knee, le massacre d’un groupe de vieux, de femmes et d’enfants conduit par le chef sioux Big Foot, annonce tragiquement la fin de la liberté des Indiens d’Amérique. Un nouveau-né échappe à cette tuerie et est recueilli par un couple de colons épiciers. Malgré l’amour de sa mère adoptive, les origines, la peau et l’histoire de cet enfant en colère ne tarderont pas à le rappeler à sa famille originelle et blessée. Dès lors, son identité, Ulysse Wincoop, Flying Hawk, fils d’Alela, comme sa quête, se mettent en mouvement. Le même binôme d’auteurs avait sévi en 2009 avec le très bon Dimitri Bogrov, déjà chez Gallimard dans la collection « Bayou », inspiré par l’histoire familiale de la scénariste Marion Festraëts. Après la Russie révolutionnaire, c’est au tour du western d’être mis en lumière par le trait somptueux et fragile de Benjamin Bachelier. Un premier tome qui appelle à l’insurrection, à l’éveil, à l’espoir.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@