Chronique Dessous de Leela Corman

FRANÇOIS-JEAN GOUDEAU, Bibliothèque/Médiathèque La Bulle, Mazé

Début du XXe siècle, Esther et Fanya Feinberg grandissent dans un quartier populaire de New York. Filles d’un couple de juifs polonais, elles s’inventent, d’abord complices, des destins opposés, accompagnés du regard intransigeant d’une mère dont les idées sont aussi conservatrices que ses mœurs sont coupables, et par la bienveillance discrète du père, homme brisé par l’exil. Catin et parangon de la cause féministe, les deux sœurs se déchirent, avant de découvrir, dans leur famille « adoptive » respective (celle du bordel ou du planning familial), l’horreur ordinaire qui compose l’existence… heureusement sauvée, at last, par les sourires des êtres aimés. Dessous, c’est la fange. Dessous, c’est la beauté. Dessous, c’est nous. Porté par une esthétique qui lorgne vers une caricature à la Töppfer et des portraits marquants de femmes à la Satrapi, ce titre est une nouvelle pépite des éditions çà et là.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@