Chronique Celebrated summer de Charles Forsman

François-Jean Goudeau La Bulle – Médiathèque de Mazé

Issu du Center for Cartoon Studies, une école ès bandes dessinées située à mi-chemin entre New York et Montréal, Charles Forsman n’est pas sans rappeler un des anciens résidents de cette institution : le Belge Max de Radiguès. Ces deux dessinateurs partagent en effet une affection toute particulière pour les récits très elliptiques, où l’environnement impose sa pesanteur comme son indifférence aux personnages qui tentent d’y vivre, d’y composer la peinture d’une existence. C’est le cas ici pour Mike et Wolf, deux adolescents aux portes de la vie adulte, qui vont, le temps d’une virée hallucinatoire sous LSD, fondre leur mal-être et leurs obsessions sur quelques kilomètres (520 !?) « J’ai l’impression qu’on tourne dans un cercle géant », s’étonne Mike, et sans ironie, devant le marchand de donuts. Ce récit est certes une route, une boucle de désolation, mais elle est aussi belle qu’hypnotique.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@