Chronique Les Romans d'avant de Éric Neuhoff

François-Jean Goudeau Etablissement Scolaire IUT La Roche-sur-Yon (La Roche-sur-Yon)

Ce recueil des romans (du monde) d’avant d’Éric Neuhoff se lit et se déplie comme une carte aux reliefs très reconnaissables de la littérature de la fin du siècle dernier. De cette insouciante, surpuissante et vaniteuse jeunesse des seventies (Les Hanches de Laetitia) au portrait vitriolé et épistolaire d’un simili J. D. Salinger lubrique (Un bien fou), en passant par le faste bourgeois et tragique des années 1990 (La Petite Française), est ressuscité un territoire familier et disparu à la fois. Une écriture provocante, désinvolte, sautillante qui rappelle celle d’un Frédéric Beigbeder ainsi que toute une génération de romanciers parisiens et égocentriques qui sévissaient (et me plaisaient, avoué-je !) dans l’entre-deux siècles. On s’amuse à repérer les obsessions, nombreuses et très référencées, telles que les imperméables Burberry’s, le suicide, les doubles mentons, les peignoirs, la natation, le champagne. On y trouve aussi Claude Sautet, Samantha Eggar, du saint-julien et des antiphrases : une lecture délicieusement snob.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@