Chronique Mike de Emmanuel Guibert

François-Jean Goudeau Etablissement Scolaire IUT La Roche-sur-Yon (La Roche-sur-Yon)

Nous savions déjà qu’il dessinait divinement – L’Enfance ou La Guerre d’Alan (L’Association), Le Photographe, La Fille du professeur (Dupuis). Nous étions également plusieurs à savoir qu’il parle de la même façon, avec des mots choisis et précis qui lui ressemblent. Son texte « Le dessin, petit » dans sa Monographie prématurée (L’An 2) nous laissait, quant à lui, supposer que le Grand Prix du festival d’Angoulême 2020 était un écrivain-né. Ce récit, celui de l’auteur au chevet de son ami Mike, architecte américain en fin de vie, le confirme. Où, entre errements et contradictions lucides sur sa (notre) véritable empathie, et digressions salvatrices, élévatrices, consolatrices, il nous dit que même si l’on « nage » en « pleine chimère », en célébrant une « croyance vaudoue dans le dessin et la parole », cette chimère est l’expression tout entière de notre humanité. Une plume appliquée, inquiète et faussement désuète au service d’un témoignage, sans images cette fois, bouleversant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@