Chronique Détectives de Nicolas Sure

François-Jean GOUDEAU (La Bulle - 49630 Mazé)

Il y a du Fantôme de l’Opéra dans ce « Who killed the fantastic Mister Leeds ? ». Pas celui de Gaston Leroux toutefois, mais plutôt celui revu et corrigé par Douglas Langdale pour le dernier opus cinématographique de Scooby-Doo ! On y trouve le même humour, la même folie, le même rythme (je précise, sérieusement, que c’est un épisode très réussi de Scooby-Doo !), de beaux rendus architecturaux, un travail appliqué sur l’expression des personnages qui passent d’une posture hard boiled à des affectations parfaitement clownesques. Du bon boulot, donc, commis par Herik Hanna et Nicolas Sure. On se délecte ainsi, pendant plus de 50 pages, de l’enquête (à Los Angeles en 1935) du détective privé Richard Monroe, qui finira enturbanné à force de bris de glace réguliers, plus ou moins suicidaires. À mi-chemin entre le Choucas de Lax et l’OSS 117 version Michel Hazanavicius, le bonhomme est attachant par sa science de la caricature, sa verve, son énergie et sa persévérance. Et si le concept de la série Détectives ne semble pas vouer à la poursuite indépendante des récits de chacun de ses « détectives », on aimerait vraiment revoir Richard ! Il nous manque déjà.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@