Dossier Alice de Lewis Carroll, Maxime Rovère

Depuis sa publication en 1865, l’œuvre de Lewis Carroll a été adaptée et illustrée maintes fois. Dans le domaine de l’illustration, le nom de Sir John Tenniel est le premier d’une longue liste d’artistes qui ont donné un visage à Alice et au Lapin Blanc, une liste qui s’agrandit en cette fin d’année.

Avant de commencer, voici quelques éléments historiques qui permettront d’y voir plus clair. Lewis Carroll a publié Les Aventures d’Alice au Pays des Merveilles en 1865 – le deuxième volume des aventures d’Alice, De l’autre côté du miroir, paraîtra en 1871. En 1890, Lewis Carroll publia une version raccourcie du premier volume dont le titre original est The Nursery Alice. Destinée aux « enfants âgés de 0 à 5 ans » selon Lewis Carroll lui-même, cette version est à la base des deux parutions qui suivent. Pour Alice, qui paraît chez Milan, Maxime Rovère a tout d’abord adapté et raccourci le texte de The Nursery Alice, et Annelore Parot signe les dessins. Alice a ici les traits d’une petite fille plus que d’une jeune fille. De nombreuses animations viennent dynamiser les illustrations aux tons pastel et font de cet Alice un album à la portée des petits dès 3 ans. Les animations sont variées (tirettes, roues, pop-up, etc.) et très efficaces. La dégringolade d’Alice dans le terrier du lapin est particulièrement réussie et plaira beaucoup aux plus jeunes. L’épisode où le chat du Cheshire disparaît pour ne plus montrer que son sourire est remarquable et le pop-up du château de cartes à la fin est une merveille. Enfantin et ludique, c’est avec grand plaisir que se découvre ce livre animé. Pour Petite Alice aux Merveilles chez Gallimard Jeunesse, Florence Delaporte propose une traduction modernisée de The Nursery Alice. Le vouvoiement laisse place au tutoiement et plusieurs tournures de phrases ont été simplifiées. Le rythme est plus vif que dans les traductions antérieures et la lecture à voix haute du texte sera ainsi facilitée. L’illustrateur Emmanuel Polanco rend hommage en couverture à Gertrude Thomson, qui avait signé la toute première couverture de The Nursery Alice en 1890. L’imaginaire du jeune lecteur peut pleinement se déployer dans ce Petite Alice aux Merveilles où une place généreuse a été accordée aux illustrations. Pour terminer, il faut signaler la nouvelle édition chez Grasset Jeunesse de la version illustrée par Nicole Claveloux des Aventures d’Alice au Pays des Merveilles. Cet album paru en 1974 était indisponible depuis longtemps, mais la minutie et la finesse autant que le surréalisme de ses dessins font de cette référence un indispensable. Voilà trois nouveautés qui permettront aux plus petits comme aux grands de découvrir ou redécouvrir les aventures d’Alice, une figure majeure de la littérature britannique.

Gaëlle Farre Librairie Maupetit (Marseille)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@