Chronique La Drôle d’évasion de Séverine Vidal

Zach est passionné par le sort des trois célèbres prisonniers d’Alcatraz qui se sont échappés en 1962. À 9 ans, l’enfant voudrait lui aussi rentrer dans l’Histoire…

 

Depuis tout petit, Zach voue un culte aux frères Anglin et à Frank Morris, les trois évadés d’Alcatraz qui n’ont jamais été retrouvés. Même si, cinquante-deux ans plus tard, la prison est devenue un musée, elle conserve ses allures de forteresse et n’effraie pas Zach, qui a mis au point un plan diabolique pour parvenir à son objectif : prouver qu’il est possible de s’échapper et de survivre ! Au cours de ses vacances à San Francisco, il passera avec son père une journée à Alcatraz et se fera oublier sur l’île. Aussi étonnant que cela puisse paraître, tout va se passer selon les plans de l’enfant, mais il reste à sortir de la prison et l’affaire se corse. Zach n’avait pas du tout prévu qu’il ne serait pas seul. En effet, il entend des voix et distingue les prénoms John, Clarence et Frank… comme les évadés ! Passée la crainte d’être devenu fou, Zach doit se rendre à l’évidence : il a fait un bond dans le temps et va vivre avec ses idoles leur évasion de 1962. Séverine Vidal mêle habilement réalité historique, fantastique et imaginaire dans ce volume très dynamique de la jeune collection « Pépix ». Rêve ou réalité ? La fameuse petite cuillère que retrouvera Zach au terme de son aventure est en tout cas bien réelle.

 

Gaëlle FARRE (Maupetit - 13001 Marseille)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@