Chronique Nuit de rêve de Laurent Moreau

Une fillette est dans son lit. Son papa la borde et sa maman va vers la porte. La lumière s’éteint et l’aventure commence imperceptiblement. Le lustre se transforme en lune, les jouets prennent vie et, de la tapisserie de la chambre, naît une forêt où prennent place un hibou et d’autres animaux de plus en plus extraordinaires. La fillette s’est levée et on suit ses pas, les yeux rivés aux images, à l’affût de tout nouveau changement. Laurent Moreau signe ce bel album sans texte où les nuances de bleu et de noir sont déclinées des plus sombres aux plus claires. Impossible de ne pas penser à Max et les maximonstres (Maurice Sendak, l’École des Loisirs) ou à Ombres (Suzy Lee, Kaléidoscope) en tournant les pages de Nuit de rêve. Les aventures rêvées-imaginées qui se déroulent dans le noir continuent d’inspirer les auteurs-illustrateurs et donnent des ailes aux enfants pour leurs prochaines nuitées.

Gaëlle Farre Librairie Maupetit, Marseille

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@