Chronique Jonas, le requin mécanique de Bertrand Santini

Gaëlle Farre Librairie Maupetit (Marseille)

Le livre s’ouvre sur une scène rappelant les images d’un célèbre film : une jeune femme nage, un requin approche. Des cris ne devraient pas tarder à se faire entendre, mais ce n’est pas le cas ici. Nous sommes à Monster Land, un parc d’attractions qui rassemble les monstres factices du cinéma. La jeune femme est une actrice et Jonas, le requin et héros de cette histoire, est en panne. Un tel incident s’est déjà produit, mais cette fois est celle de trop. Le directeur décide qu’il doit partir. Krokzilla le monstre japonais n’abandonnera pas son ami et décide d’organiser son évasion. L’aventure commence. Pourtant, la conquête de la liberté ne se fera pas sans mal. Comment, par exemple, ne pas rouiller dans l’océan quand on est fait de métal ? Bertrand Santini émaille son texte souvent drôle de réflexions fortes sur la cruauté de l’être humain. Les références cinématographiques et littéraires sont nombreuses, dans le texte comme dans les illustrations. Signées Paul Mager, ces dernières sont superbes. Bravo !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@