Chronique Je veux aller à la mer de Jo Hoestlandt

Par Gaëlle Farre, Librairie Maupetit, Marseille


Beaucoup d’enfants rêvent d’aller à la mer. Johnny ne l’a jamais vue et il habite loin de celle-ci, mais cela va changer grâce à une poésie et un exercice de français…



Johnny aime aller à la bibliothèque, non pas pour les livres mais pour le voyage en bus qui l’y conduit avec sa classe : il rêve d’être à la place du conducteur et il chérit ces quelques minutes d’évasion. Ce jour-là, la bibliothécaire lit En sortant de l’école de Jacques Prévert et Johnny trouve ce texte vraiment délirant. L’imagination du poète se heurte à la condition modeste de Johnny et sa famille. La bibliothécaire tente de lui expliquer ce qu’est la poésie, mais Johnny a bien du mal avec tout ça. Il n’est jamais allé à la mer, il en rêve mais c’est bien trop loin. Il lui faudrait parcourir 503 km et une telle expédition reviendrait trop cher. C’est à travers un exercice de français qu’il doit faire le soir même que Johnny pourra réaliser son rêve. Poignant mais jamais larmoyant, le texte de Jo Hoestlandt est chargé d’émotion. Son écriture est vive et ancrée dans le quotidien tout en invitant également à la rêverie. Je veux aller à la mer est le dernier titre de l’excellente collection « Trimestre », chez Oskar, où le rapport texte-images est toujours parfait. Les illustrations de Jean-Pierre Blanpain sont très urbaines et correspondent bien à la personnalité du héros.


Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@