Dossier L’Oiseau Arlequin de Pascale Maret

Les oiseaux… seraient-ce leurs ailes, synonymes de voyage et de liberté, qui inspirent les auteurs ? Toujours est-il qu’en cette rentrée, ce volatile est à l’honneur dans pas moins de quatre parutions aux formes variées dont voici un tour d’horizon.

Partons tout d’abord en quête des origines de l’univers avec Bec-en-l’Air. L’oiseau et l’arbre s’ennuient chacun de leur côté, alors Bec-en-l’Air perce la nuit et part à la rencontre de Grand-Arbre. Des trous laissés par l’oiseau dans la nuit naîtront la terre, le soleil et la lune. Martine Laffon aborde la création du monde avec simplicité, Bec-en-l’Air peut être raconté dès 3 ans. Et si la couverture de l’album est noire, c’est la luminosité des couleurs de Betty Bone dont on se souviendra une fois le livre refermé.

Poursuivons avec deux textes plus denses, à conseiller dès 6 ans, où la ruse est reine. Avec Le Roi des Oiseaux, Gwendal Le Bec reprend le conte du petit oiseau qui devient le roi, le roitelet. La modestie du tout petit l’emporte sur la force et la grandeur de l’aigle. Le grand format de l’album sert les illustrations de Gwendal Le Bec et offre un voyage dans le ciel. Le lecteur est au cœur de la course vers le soleil et triomphe en même temps que le vainqueur.


Dans L’Oiseau Arlequin, Pascale Maret conte l’histoire de deux souverains qui s’opposent. Le Lion est accusé de trahison par le Dragon-Serpent. Le premier ne devra son salut qu’à la malice du lièvre doré, qui parvient à neutraliser l’animosité du dragon grâce à une fine mise en scène au cours de laquelle il fait passer le splendide Oiseau Arlequin pour l’Oiseau Galone, seul capable d’effrayer le Dragon-Serpent. Les planches très colorées de Delphine Jacquot incitent à la contemplation.


Pour terminer, place à un album qui n’est rien moins qu’aérien… Une coquille se brise, un petit oiseau en sort. Il va grandir au fil des pages et ses ailes deviendront de plus en plus majestueuses. Philippe Ug mêle des animations délicates à un texte sensible et doux : Drôle d’oiseau est d’une poésie rare. C’est un livre pop-up qui donne envie de s’envoler et de grandir. Il est à conseiller dès la naissance et à tout âge !


Tous ces auteurs abordent ici des thèmes universels et font s’interroger, s’émerveiller… C’est la magie des histoires, il ne vous reste plus qu’à décoller !

GAËLLE FARRE, Librairie MAUPETIT, Marseille

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@