Dossier L’Hirondelle qui voulait voir l’hiver de Philip Giordano

NULL

Il est question dans les lignes qui suivent de neige, de froid et de flocons. Mais n’ayez crainte, si l’hiver n’est pas une saison des plus confortables, elle peut permettre de belles et poétiques découvertes, ou donner naissance à d’étonnantes mais solides amitiés.

Vous souvenez-vous de la première fois que vous avez tenu de la neige dans vos mains, et que vous avez goûté au premier flocon sur le bout de votre langue ? Ce sont ces expériences que va vivre la fillette de Première neige. C’est suite à un petit bruit au cœur de la nuit qu’elle se lève, regarde par la fenêtre et découvre tout sourire la neige qui tombe. Elle sort et commence bien vite la confection d’une boule qui va grossir au fil de ses pérégrinations à travers champs et forêts. On s’étonne, elle est si petite : l’aventure est-elle bien réelle ? En tout cas, il y a un bonhomme de neige dans le jardin le lendemain matin. L’ambiance ouatée des illustrations de la jeune auteure Bomi Park rend parfaitement le caractère magique et merveilleux de cette découverte enfantine. L’hirondelle de Philip Giordano (L’Hirondelle qui voulait voir l’hiver, Milan, 46 p., 12,90 €) serait elle aussi fort contente de connaître la neige. Cependant, quand l’automne se présente, l’oiseau a pour coutume de s’envoler vers les pays chauds. Cette année-là, la curiosité de l’hirondelle est la plus forte et la retient dans les froides contrées. Si elle est tout d’abord émerveillée par les changements de couleurs de la nature, le froid aura malgré tout raison de ses forces. C’est un écureuil qui la sauvera et la remettra sur pattes. Leur amitié s’affranchira ensuite du temps et des saisons qui passent, et ils sauront se retrouver année après année. C’est sur une note humoristique que s’achève cette échappée littéraire hivernale. Dans Ourse & Lapin, Ourse, réveillée bien trop tôt de son hibernation, rencontre Lapin alors qu’elle a commencé la confection d’un bonhomme de neige. Plus intéressé par son repas, Lapin fait l’égoïste et ne veut pas l’aider. Heureusement qu’Ourse n’est pas rancunière, car Lapin est bientôt menacé par un loup et elle va tout de même le secourir. Voilà le point de départ d’une amitié inattendue, dont on attend avec impatience la suite à paraître au printemps prochain. En attendant, profitons des flocons !

Gaëlle Farre Librairie Maupetit (Marseille)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@