Dossier Imagier mouillé de Véronique Joffre

GAËLLE FARRE, Librairie Maupetit, Marseille

Saluer le soleil, les nuages et les étoiles ; rire en répétant les mots « lac » et « flaque » ; deviner qui a mangé la pomme du petit Chaperon rouge et rallonger le corps d’un chien de plusieurs centimètres grâce à un volet de papier. Des livres qui permettent ces expériences variées fleurissent sur les tables des libraires à l’orée des vacances.

Après le beau Pomme Pomme Pomme paru l’année dernière chez Thierry Magnier, Corinne Dreyfuss revient avec Bonjour Soleil ! dans le même format. Tout démarre sous le soleil. Nuages et pluie vont arriver avant de laisser la place à la lune et aux étoiles le soir venu. Des vernis sélectifs permettent d’apprécier du bout des doigts les formes des nuages et les gouttes de pluie. Le temps qui passe, le déroulement d’une journée et la météo sont au cœur du texte itératif de Bonjour Soleil !, que l’on a plaisir, en tant qu’adulte à dire et à redire. Place maintenant à deux livres aux pages épaisses qui s’apparentent à des cubes et dont la prise en main se révèle à elle seule source de sourires. C’est un jeu de questions-réponses qui anime Cric-Croc ! et Au dodo !. Une question est placée à gauche et la réponse en face sous un rabat cartonné à soulever. Si ce principe est celui de nombreuses parutions, il y a ici une belle alchimie entre les mots rimés et les illustrations aux couleurs vives, la fabrication solide mais maniable et le jeu du caché-trouvé. Livres, objets et jeux, Cric-Croc ! et Au dodo ! sont attirants et leur succès garanti. On reste dans le jeu avec Les Chiens (Contraires), d’Élo. L’auteure s’est amusée à affubler une dizaine de canidés de pois et autres taches variées, de petites et longues oreilles et d’un corps plus ou moins élancé. Elle les place dans des situations amusantes et cela dans le but de se familiariser avec les contraires comme « devant–derrière », « gros–fin », « de face–de dos », etc. Les notions apparaissent grâce à des volets cartonnés que l’on ne se lasse pas de soulever. Imagier mouillé fonctionne lui aussi par paires, contraires ou complémentaires. Le point commun de tous les mots représentés est l’eau, d’où le titre du livre. La douche s’oppose au bain et la rivière à la cascade, le lac et les flaques se côtoient, l’île et l’oasis aussi. Cet imagier se démarque joliment de ses concurrents et il est graphiquement très original – la double page goutte-rosée, notamment, est superbe. Après ces jeux et divertissements, terminons avec la poésie de Delphine Grenier et le charme d’une histoire. Il fait nuit au début de Déjà !, l’ambiance est apaisée, « tout est endormi ». Souris va réveiller délicatement plusieurs animaux, chat, oiseau et grenouille, poule et lapin. Tous se réunissent autour d’un magnifique spectacle à la dernière page. Quiétude et magie de la contemplation traversent cet album. C’est très beau.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@