Entretien D’un extrême l’autre de Hakan Günday

Charlène Busalli Librairie du Tramway (Lyon)

En cette rentrée d’hiver 2013, les éditions Galaade publient une traduction inédite du jeune auteur turc Hakan Günday. D’un extrême l’autre raconte les destins croisés de Derdâ et Derda, deux enfants que le monde oblige à grandir trop vite.

À l’âge de 11 ans, Derdâ est vendue par sa mère et mariée de force à un islamiste intégriste. Elle vit dès lors enfermée au douzième étage d’un immeuble londonien, aux côtés de son mari violent. Lorsqu’elle finira par en sortir, ce ne sera que pour plonger dans un tout autre enfer, fait de drogue et de films pornographiques. Après la mort de sa mère, le jeune Derda se voit quant à lui obligé de découper et d’enterrer celle-ci en secret, car il est prêt à tout pour échapper à l’orphelinat auquel il est destiné puisque son père est en prison. Un peu plus tard, sa découverte de l’auteur moderniste turc Oguz Atai va changer sa vie, son admiration pour le grand écrivain se transformant rapidement en obsession. À la fois conte philosophique sur la violence de notre époque et fable rocambolesque dans laquelle l’humour se mêle à la noirceur la plus absolue, ce livre ne peut tout bonnement pas laisser le lecteur indifférent. Un superbe roman à découvrir d’urgence !

RETROUVEZ L'INTÉGRALITÉ DE CET ENTRETIEN EN PAGE 110 DU N° 158 DE VOTRE REVUE PAGE des libraires

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@