Chronique L’Enfant des marges de Franck Pavloff

Christine Lechapt Librairie Charlemagne (Toulon)

Pour faire face à son chagrin, Ioan a tout quitté et s’est installé au fin fond des Cévennes. Mais c’était sans compter sur le pouvoir magique de la fascinante Barcelone.

Photographe de renom, Ioan a parcouru le monde à l’affût du moindre cliché. Après la mort brutale de son fils Simon, il met cependant son Canon au rancart et quitte la Touraine et Gina pour s’installer dans les Cévennes, afin de se couper du monde. Il passe immuablement ses journées à construire des murets inutiles et ne sort de son isolement que pour arpenter les bals des environs le week-end, ou pour rendre visite à son voisin Justin, un vieil éleveur de chèvres. Mais un appel de sa belle-fille va brutalement le ramener à la réalité. Son petit-fils Valentin, qui, le jour de ses 17 ans, est parti vivre dans un squat de Barcelone, ne donne plus signe de vie et sa mère demande à Ioan de le retrouver. Il quitte donc son refuge pour arpenter les milieux underground de la capitale catalane. En partant à la recherche de son petit-fils, Ioan devra surtout affronter un passé qui le hante depuis sa plus tendre enfance et dont l’ombre plane toujours sur la ville de la Sagrada Familia : la guerre civile. Avec ce personnage tour à tour rugueux et émouvant, on mesure l’incroyable talent de Franck Pavloff, qui livre un roman subtil et empreint de poésie. Un petit bijou.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@