Chronique Le Syndrome du varan de Justine Niogret

NULL

Christine Lechapt Librairie Le Carré des Mots (Toulon)

Loin de ses domaines de prédilection que sont la fantasy et les romans noirs, Justine Niogret nous livre ici un roman extrêmement poignant sur un sujet difficile, la maltraitance infantile. Sa narratrice l’affirme, elle vit désormais une vie sereine et équilibrée. Mais la route a été longue pour dépasser le traumatisme de son enfance, passée auprès de parents déviants et pervers. Si elle s’est trop souvent retrouvée paralysée face à la violence qu’elle subissait, elle peut maintenant crier toute sa colère et son dégoût envers des médias bien trop conciliants avec les pédocriminels et face à l’hypocrisie d’adultes faisant semblant de ne rien voir. On lit Le Syndrome du varan d’une traite, en apnée, entre rage et sidération. Avec ce roman d’une extrême lucidité et d’un très grand réalisme, Justine Niogret nous permet d’approcher au plus près la violence subie par de trop nombreux enfants au quotidien. Un tour de force remarquable. Une véritable claque dont on ne sort pas vraiment indemne.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@