Chronique Connais-toi toi-même de Lucien Jerphagnon

Par Christine Lechapt, Librairie Charlemagne, Toulon

Quelques mois seulement après son décès, les éditions Albin Michel publient pour notre plus grand bonheur, un recueil d’articles de Lucien Jerphagnon, véritable panel des nombreuses facettes de cet incroyable historien.

Impossible lorsque l’on ouvre Connais-toi toi-même de ne pas penser à son auteur, Lucien Jerphagnon, disparu le 16 septembre dernier à l’âge de 90 ans. Cet historien de la pensée, spécialiste de l’Antiquité, avait connu les honneurs du grand public sur le tard, avec la sortie en 2010 de La Sottise ?, recueil de citations particulièrement succulent. On retrouvait dans cet ouvrage toute l’érudition mais également l’humour ravageur de son auteur. Avec De l’amour, de la mort, de Dieu et autres bagatelles , publié en septembre dernier, on apprenait, grâce à ses entretiens avec Christiane Rancé, à mieux connaître cet homme discret et son incroyable parcours. Avec Connais-toi toi-même , recueil d’articles publiés principalement dans des revues historiques et sur lequel Lucien Jerphagnon aura travaillé jusqu’à son dernier souffle, on retrouve l’homme passionné, épris de Plotin et de Saint Augustin, et élève de Vladimir Jankélévitch. Mieux qu’un historien de la pensée, Lucien Jerphagnon était avant tout un incroyable passeur. Il n’avait pas son pareil pour vous transporter au cœur de l’Antiquité, vous faire toucher du doigt des concepts quelque peu obscurs (les hypostases de Plotin !), et vous ravir par un incroyable sens de l’humour. Sa grande force aura été de redonner ses lettres de noblesse à une période de l’histoire d’une incroyable richesse intellectuelle et dans une certaine mesure, incroyablement « moderne ». Mais il pouvait également nous « ravir », en nous parlant de la mort (eh oui !) telle qu’elle était perçue par Vladimir Jankélévitch, ou en critiquant, fort de son œil avisé, certains films comme Alexandre de Oliver Stone (un article à ne surtout pas manquer !). Vous trouverez ici tout ce qui fait l’incroyable univers de cet historien atypique. À n’en pas douter quand vous fermerez ce livre, vous ne penserez plus qu’à une seule chose, relire toute l’œuvre de Lucien Jerphagnon. Et c’est le moins que l’on puisse faire pour honorer la mémoire de ce grand homme.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@